Quelles sont les aides financières pour les pompes à chaleur ?

Demander une offre

Se chauffer avec une pompe à chaleur permet à la fois de profiter d'un système de chauffage plus écologique et de réaliser des économies d'énergie. Toutefois, avec un appareil pouvant coûter des dizaines de milliers d'euros, se pose la question du financement. Quelles aides financières sont alors disponibles ? Les réponses dans cet article dédié.

La facture de chauffage pèse lourdement sur le budget des ménages. Dans un contexte d'envolée du prix des énergies, mais aussi de réduction des émissions de CO₂ pour répondre aux enjeux du dérèglement climatique, de nombreuses aides ont été mises en place pour faciliter le remplacement des équipements de chauffage par des systèmes plus vertueux. Le dispositif se veut simple... Il ne l'est pas vraiment et les professionnels eux-mêmes y perdent parfois leur latin. Les évolutions sont en effet nombreuses, modifiant souvent le cadre réglementaire plusieurs fois dans l'année. Dans le cadre de MaPrimeRénov', le bonus de 1.000 euros versé pour le remplacement d'une chaudière gaz ou fioul par un équipement d'énergie renouvelable (installation d'une pompe à chaleur air/eau notamment) a par exemple pris fin au 1er avril 2023. Il avait été mis en place l'année dernière. 

Des conseillers à votre service pour la rénovation énergétique

Pour y voir plus clair, le plus simple est de se rendre sur le site gouvernemental France Rénov'. On y trouve toutes les informations nécessaires pour mener à bien son projet de rénovation, dont le volet chauffage. On peut même y réaliser une simulation des aides mobilisables en fonction de sa situation personnelle. Mais le mieux est encore de prendre directement rendez-vous avec un conseiller dans l'un des 500 Espaces Conseil France Rénov'.

Depuis cette année, un Accompagnateur Rénov' a aussi été mis en place pour les projets de rénovation performante, intégrant notamment plusieurs volets de travaux (chauffage et isolation, par exemple). Celui-ci joue le rôle d'assistance à maîtrise d'ouvrage et aide entre autres à mobiliser les aides disponibles pour réduire le reste à charge. 

Tous ces services sont évidemment gratuits. 

Quelles sont les aides pour l'installation d'une pompe à chaleur en 2023 ?

Les deux principales aides financières (MaPrimeRénov' et les certificats d'économie d'énergie - CEE) dépendent directement des ressources des ménages. Dans les deux cas, l'installation de la pompe à chaleur dans votre habitation doit être réalisée par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Le montant de ces deux aides est par ailleurs cumulable. 

Pompes à chaleur et aides de l'Etat : comment ca marche et à quelles conditions ?

MaPrimeRénov' est l'aide mise en place par l'Etat. Cette aide financière a été mise en place par les pouvoirs publics. Elle est accessibles aux propriétaires occupants ou bailleurs de logements individuels ou collectifs construits depuis au moins 15 ans.

Important : la prime doit être sollicitée avant l'installation de la pompe à chaleur.

Les aides dépendent des conditions de ressources. Sont éligibles les ménages aux ressources intermédiaires à très modestes. A noter, le plafond de ressources est différent pour l'Ile-de-France et les autres régions françaises. 

Les pompes à chaleur air/air sont exclues du dispositif. Sont éligibles les pompes à chaleur air/eau et les pompes à chaleur géothermiques. Les pompes à chaleur hybrides sont aussi aidées. Le montant des primes est particulièrement intéressant pour les pompes à chaleur air/eau. La prime la plus élevée est attribuée aux pompes à chaleur géothermiques. En mars 2023, celles-ci s'échelonnaient ainsi, selon les conditions de ressources, de 4.000 jusqu'à 10.000 euros. 

Pour y ouvrir droit, les pompes à chaleur doivent bien sûr respecter certains critères techniques. Seuls les équipements véritablement performants sont logiquement aidés. Ainsi, les PAC doivent par exemple intégrer une régulation performante (classe IV au moins selon la classification européenne).

Les subventions des fournisseurs d'énergie : les CEE et Coups de Pouce

Obligation est faite par le gouvernement aux fournisseurs d'énergie (dont certains acteurs de la grande distribution) de promouvoir des actions d'économies d'énergie auprès des consommateurs. D'où ce dispositif d'aides financières pour les aider à respecter leurs obligations.

Important : la prime doit être sollicitée avant la signature du devis.

Propriétaires occupants ou bailleurs peuvent également en profiter pour tout logement individuel ou collectif cette fois construit depuis plus de 2 ans. Cette prime est ouverte à tous les ménages sans conditions de ressources. Mais les aides sont plus importantes pour les ménages ayant des ressources modestes. Ces aides sont par ailleurs bonifiées pour les ménages aux revenus modestes ou très modestes pour le remplacement d'une chaudière fioul ou gaz par une PAC. Il s'agit des primes "Coup de Pouce Chauffage". Début 2023, l'installation d'une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau en remplacement d'une chaudière fioul ouvrait par exemple droit à une prime d'un montant de 5.000 euros pour les ménages modestes et de 4.000 euros pour les autres ménages. 

Pour avoir droit à ces aides, les PAC doivent là aussi respecter des exigences de performances minimales. Mais à la différence de MaPrimeRénov', les pompes à chaleur air/air peuvent obtenir une aide des fournisseurs d'énergie si elles ont un SCOP (COP saisonnier) au moins égal à 3,9. 

Des aides complémentaires pour le financement de votre PAC

La mise en place d'une PAC, entrant dans le cadre des travaux d'amélioration de la performance énergétique de votre logement, bénéficie de fait d'une réduction de la TVA : celle-ci s'élève à 5,5 % et contribue là aussi à réduire la facture.

Autre dispositif pour aider au financement des travaux d'amélioration de la performance énergétique : l'éco-prêt à taux zéro, accessible sans condition de ressources.

A creuser également : les aides territoriales (régionales ou locales), qui peuvent apporter un complément financier bienvenu.