Économiser de l'énergie

Comment fonctionne le robinet thermostatique d'un radiateur ?

Les robinets thermostatiques permettent de régler et de maintenir la température d'une pièce. Ils peuvent être installés sur tout type de radiateur à eau.

Pourquoi installer un robinet thermostatique ? 

Un robinet thermostatique sert à régler et à maintenir une température en fonction de l’utilisation de la pièce et des apports de chaleur annexes (ensoleillement, four en fonctionnement dans la cuisine, chauffage d’appoint, chaleur humaine…). Pour un faible coût d’investissement, la pose de ce type d’équipement permet ainsi de réaliser d’intéressantes économies d’énergie.

Comment fonctionne un robinet thermostatique ?

Les robinets thermostatiques peuvent être installés sur tout type de radiateurs à eau, quel que soit leur mode d’alimentation. Le robinet thermostatique ajuste le débit d’eau chaude dans le radiateur. Concrètement, une sonde capte la température de la pièce, entraînant une contraction ou une dilatation du système mécanique. Lorsque la température baisse, un clapet laisse entrer l’eau chaude dans le radiateur ; il ferme l’arrivée d’eau lorsque la température augmente.

Attention, le robinet thermostatique du radiateur ne commande pas la chaudière. Si la température de consigne de la chaudière est réglée à 16°C, il ne sert à rien d’ouvrir en grand le robinet : la pièce ne chauffera pas plus.

Comment régler la position de son robinet thermostatique : guide pièce par pièce

On peut régler la vanne sur la position 1 (15-16°C) pour la buanderie ou la chambre d’amis rarement utilisée, entre 2 et 3 (18-19°C) pour les chambres, entre 3 et 4 (20-21°C) pour les pièces à vivre et sur la position 4 (22°C) pour la salle de bains. Ces positions de réglage correspondent à des températures ambiantes données à titre d’indication par le fabricant et sont influencées entre autres par les conditions de montage.

Quels sont les différents modèles de robinets thermostatiques ? 

On distingue les robinets thermostatiques manuels et électroniques (permettant un réglage de température plus précis & programmables)

Robinet thermostatique manuel

La manette du robinet thermostatique est graduée de 1 à 5, avec une position hors-gel pour les absences prolongées, matérialisée par le symbole « * ».

Robinet thermostatique électronique

Il existe également des robinets thermostatiques électroniques aux réglages de température plus précis. Ils sont programmables et permettent donc d’adapter la température pendant la nuit ou en fonction des heures d’absence la journée. Des économies d’énergie supplémentaires !

Pourquoi équiper ses radiateurs de robinets thermostatiques ?

Equiper  ses radiateurs de robinets thermostatiques permet de réaliser des économies d'énergie. D’après une étude réalisée par l’Université de Dresde le taux d’économies d’énergie pourrait grimper jusqu’à 28%, en équipant ses radiateurs de robinets thermostatiques.

Ils ont comparé installation équipée de radiateurs sans robinets thermostatiques avec une installation équipée de radiateurs avec robinets thermostatiques. Prenant en compte : un régime de température de 90°C/70°C, un bâtiment isolé selon le standard Allemand de 1982, une chaudière à condensation

Quelques précautions à prendre si les radiateurs sont équipés de robinets thermostatiques

  •  Il ne faut pas installer de robinet thermostatique sur le radiateur situé dans la pièce où se trouve le thermostat d’ambiance, afin de ne pas perturber la régulation centrale du chauffage.
  • Pour utiliser de manière optimale les robinets thermostatiques, il faut veiller à ce que la sonde ne soit pas influencée par la chaleur émise par le radiateur à cause par exemple d’une tablette ou d’un cache-radiateur, de rideaux épais ou d’un robinet positionné dans un angle de mur. Ces problèmes peuvent être évités avec les capteurs de température déportés.
  • En hiver, lorsque l’on aère longtemps une pièce, il faut fermer la vanne thermostatique.
  • Hors période de chauffe, il est conseillé d’ouvrir en grand les têtes thermostatiques (position 5) pour éviter un blocage du pointeau de la vanne qui empêcherait le radiateur de chauffer l’hiver suivant.