Le confort en été et les économies de chauffage en hiver !

Associée à un plancher chauffant-rafraîchissant, la pompe à chaleur air/eau ou géothermique apporte un peu de fraîcheur en été. On gagne en moyenne 4 à 5 °C par rapport à la température extérieure. Mais cela n’est pas toujours suffisant pour conserver de la fraîcheur dans le logement. La climatisation seule permet de régler une température de consigne et ainsi de garantir un confort optimal pendant les jours les plus chauds. Viessmann n’avait jusque-là pas de climatiseur au catalogue. Ce manque est désormais comblé par la sortie de la gamme Vitoclima 200-S, déclinée en trois modèles de 2,7 à 5,2 kW.
 

Pour climatiser ou chauffer une pièce

Cette gamme de climatiseur réversible n’est ni plus ni moins qu’une pompe à chaleur air/air. Il s’agit d’une technologie monosplit, associant deux unités : l’une extérieure qui prélève l’énergie de l’air, l’autre intérieure qui souffle le froid ou le chaud selon les besoins. Ces deux unités sont reliées par des liaisons frigorifiques où circule un fluide frigorigène de nouvelle génération, le R32, plus respectueux de l’environnement. Sa contribution à l’effet de serre est trois fois moindre qu’un fluide frigorigène traditionnel.
L’installation est très simple. De petites dimensions et silencieux, le groupe extérieur raccordé électriquement se pose généralement au sol. Un percement de la façade permet le passage des deux canalisations frigorifiques de faible diamètre (25 mm maxi par liaison, isolation comprise). L’unité intérieure est une console murale qui se fixe au mur, généralement 50 cm sous le plafond. Sa couleur blanche et ses dimensions bien pensées (largeur 782 à 963 mm, profondeur 320 mm, hauteur 540 à 700 mm) assurent une intégration discrète. Pas de goulotte disgracieuse à prévoir car les condensats sont évacués gravitairement vers l’extérieur, le long des liaisons frigorifiques. Une pompe de relevage est à prévoir quand l’unité intérieure est placée au-dessous du groupe extérieur. Voilà pour l’installation, très simple, dont la mise en service requiert juste l’intervention d’un professionnel titulaire d’une attestation de capacité pour la manipulation réglementée du fluide frigorigène.
 

Confort à la carte

Cet équipement monosplit est conçu pour climatiser une pièce jusqu’à une soixantaine de m2. Le dimensionnement de l’installation dépend notamment de la surface et de l’orientation des fenêtres. L’utilisateur dispose dès lors de 7 vitesses de ventilation en fonction du débit d’air souhaité. En mode silence, la climatisation est presque inaudible, avec seulement 24 dB(A) de pression acoustique. Le balayage des volets d’air horizontaux et verticaux assure un brassage d’air homogène dans toute la pièce, même au débit le plus faible.
Parmi les innovations intéressantes de cet équipement, la fonction X-Fan prolonge le fonctionnement du ventilateur de la console murale pendant un certain temps après la mise hors tension de l’unité. L’échangeur peut ainsi sécher ce qui évite tout risque de développement des moisissures et des bactéries, cause de mauvaises odeurs.
Pour piloter son équipement, l’utilisateur dispose d’une télécommande faisant aussi office de sonde de température. Plusieurs modes de fonctionnement sont bien sûr disponibles. Cet équipement embarque de série une interface WIFI permettant de piloter le fonctionnement depuis son smartphone, via le réseau WIFI domestique ou la 4G. Le simple téléchargement d’une application gratuite suffit.

Bon pour le portefeuille

Pour un investissement mesuré (1 300 à 2 100 € HT, auquel il faut ajouter environ 500 € de main d’œuvre et de petit matériel pour une journée de travail*), la gamme Vitoclima 200-S apporte tout le confort nécessaire en été, par exemple pour climatiser un salon ou une chambre. A la différence d’une chaudière, aucune maintenance annuelle n’est à prévoir. Seule intervention à réaliser par l’usager : nettoyer les filtres de l’unité intérieure servant à protéger la batterie. C’est très simple : on ouvre la console, on retire les filtres, on les passe à l’eau et les fait sécher, avant de les remettre en place.
Un intérêt de cette pompe à chaleur air/air est aussi son utilisation en mode chauffage. Cela peut être l’occasion de remplacer un radiateur électrique pour réaliser de substantielles économies d’énergie, avec l’assurance de diviser par trois ou quatre sa facture d’électricité.

* Rapprochez-vous de votre fournisseur d’énergie ou de votre installateur Proactif car l’installation de cet équipement bénéficie d’une prime CEE (fiche BAR-TH-129) et peut donc faire l’objet d’une bonification.