Combien de panneaux photovoltaïques pour être autonome ?

Demander une offre

Les énergies renouvelables, tout particulièrement le solaire, sont une solution pour parvenir à l'autonomie énergétique. En convertissant la lumière du soleil en électricité, les panneaux solaires photovoltaïques produisent sur place le courant nécessaire aux besoins de la maison.

Quelle surface de panneau solaire pour être autonome ?

Pour véritablement atteindre l'autonomie, il faudrait que la production couvre la totalité des besoins du logement. A moins de résider dans un site isolé, non raccordé au réseau électrique et sans autre choix que l'indépendance énergétique, ce n'est quasiment jamais le cas.  

Plusieurs raisons à cela : la production solaire photovoltaïque est par nature intermittente, dépendante des conditions d'ensoleillement, et ne coïncide pas nécessairement aux besoins de consommation. Les panneaux solaires peuvent ainsi couvrir tous les besoins domestiques au plus fort de l'ensoleillement et ne plus suffire la nuit venue.  

La consommation électrique varie par ailleurs en fonction de l'occupation du logement et des appareils électroménagers utilisés. Le dimensionnement de l'installation solaire recherche la meilleure adéquation entre puissance installée et besoins de consommation. Le coût de l'investissement et la surface disponible pour accueillir les panneaux solaires en toiture sont également pris en compte. En maison individuelle, l'installation n'est donc jamais dimensionnée pour couvrir les besoins maximaux de consommation.  

Dimensionner pour le talon de consommation

Un dimensionnement possible est de chercher à couvrir le talon de consommation de la maison. On parle aussi de bruit de fond électrique, car cette consommation correspond à la consommation minimale du logement (réfrigérateur, système de chauffage..., soit tous les équipements qui consomment même quand vous êtes absent de votre logement). Deux panneaux photovoltaïques (600 WC environ) suffisent généralement à couvrir ce talon de consommation. L'investissement est réduit et la mise en place des panneaux peu contraignante, car mobilisant une faible surface en toiture.  

Installation de panneaux photovoltaïques : le seuil de 3 kWc

Des panneaux solaires photovoltaïques supplémentaires peuvent être mis en place pour couvrir en partie la consommation des autres équipements électriques de la maison (éclairage, électroménager...). La consommation du logement dépend de nombreux facteurs, parmi lesquels le nombre d'occupants, le mode de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire (électrique ou pas), le type d'équipements (éclairage LED   peu consommateur, classe énergétique de l'électroménager, etc.)...

Les économies sur la facture d'électricité seront d'autant plus importantes que la puissance installée, et donc la production solaire, sera élevée.  

Pour les particuliers, la puissance installée est plafonnée à 9 kWc. Mais il est intéressant de ne pas dépasser 3 kWc pour bénéficier du taux réduit de TVA et de la prime à l'autoconsommation photovoltaïque mise en place par le gouvernement. Cette puissance représente en moyenne 10 panneaux solaires en toiture, soit une surface de 17 m².  

Cette puissance est suffisante pour couvrir les besoins du talon de consommation et d'une pompe à chaleur.  

Une batterie et un gestionnaire d'énergie pour gagner en autonomie et optimiser l'autoconsommation

Pour aller plus loin, Viessmann propose une batterie de stockage (Vitocharge VX3, déclinée en trois capacité de stockage selon les besoins). Cet équipement permet de stocker l'électricité solaire produite quand celle-ci est supérieure aux besoins, et de la restituer plus tard. On augmente ainsi le taux d'autoconsommation et réduit encore la facture d'électricité.  

Autre brique du système, le gestionnaire d'énergie HEMS de Viessmann adapte la consommation, en priorisant les besoins, à l'électricité solaire disponible. Là encore, on gagne en autonomie et sur la facture de courant !

En somme, les panneaux solaires photovoltaïques représentent une solution prometteuse pour avancer vers l'autonomie énergétique des habitations. Bien que l'indépendance totale soit difficile à atteindre en raison de la variabilité de la production solaire et des besoins fluctuants en électricité, une approche pragmatique consiste à couvrir le talon de consommation et à dimensionner l'installation en fonction des contraintes et des objectifs financiers. L'ajout d'une batterie de stockage d'électricité permet d'optimiser l'autoconsommation et de maximiser les économies sur la facture d'électricité. Ainsi, tout en ne se détachant pas entièrement du réseau électrique, les ménages peuvent significativement réduire leur dépendance énergétique, contribuant ainsi à un avenir plus durable et écologique.