Quelle est la durée de vie d'une chaudière bois ?

Demander une offre

En plus d'utiliser une énergie renouvelable, c’est l’autre grand point fort de l'installation d'une chaudière bois. Qu’elle soit à bûches, à plaquettes ou à granulés, la chaudière biomasse se caractérise par sa très longue durée de vie : 20-25 ans et plus si vous utilisez de bons combustibles, réglez bien l'appareil et faites un entretien régulier. La fiabilité dans le temps d'une chaudière bois-énergie assurant le chauffage central d'une maison, via un plancher chauffant ou des radiateurs, et sa production d'eau chaude sanitaire, tient à plusieurs facteurs.

Corps de chauffe, composants... une très grande robustesse 

Les premières chaudières bois à chargement manuel remontent au 19ème siècle. Elles chauffent des maisons, des établissements et des industries, dans des territoires ruraux et forestiers, souvent peu accessibles, qui exigent des appareils solides, fiables, ne se déréglant pas dans le temps et faciles à entretenir.

L’autre raison de cette obligation de robustesse tient à la nature de son combustible : du bois ou des sous-produits de l'industrie du bois. La densité, l’apport calorifique, le taux d’humidité varient selon l’essence et le stockage, ce qui nécessite, là aussi, des machines rustiques, capables de s’adapter à tous les climats et à tous les combustibles pour apporter un confort optimal.

Cet ADN est toujours présent chez les fabricants authentiques. A titre d’exemple, Viessmann a commencé à produire ses premières chaudières bois en 1928, avec des foyers en acier inoxydable, plus légers et performants en termes de délivrance de chaleur que la fonte.

De la technologie… mais en conservant les fondamentaux

Au fil des ans, les chaudières à bûches, à plaquettes et à granulés ont évolué. Les nouvelles chaudières sont à condensation pour optimiser la combustion du bois, bénéficient d’une régulation intelligente et connectée pour permettre leur modulation et leur pilotage à distance. Elles sont approvisionnées automatiquement depuis un silo, disposent d'un système de gestion des cendres et de filtres électrostatiques bloquant les rejets de monoxyde de carbone et les particules fines lors de l'évacuation des fumées. Enfin la qualité et l’homogénéité des combustibles plaquettes et granulés a fortement progressé.

Si ces progrès techniques améliorent le bon fonctionnement et le rendement du système de chauffage et diminuent la facture énergétique en apportant un confort supérieur tout au long de la saison de chauffe, les fabricants historiques, dont Viessmann, sont très vigilants à conserver les fondamentaux qui font la notoriété de leurs marques : des composants solides, des tôles épaisses, un fonctionnement qui ne nécessite pas de réglages ultra pointus pour délivrer la chaleur demandée quel que soit le climat. En fait un état d’esprit plus 4x4 “Low Tech” que Formule 1.

Une maintenance régulière et une forte réparabilité

La durée de vie de ce type de chaudières tient aussi à la qualité de son entretien. Il doit être réalisé par un professionnel expérimenté, avec une obligation par la loi, depuis le 1er octobre 2023, d'un ramonage par an complet de l'appareil et du conduit de fumées pour s'assurer d'un bon tirage. Les risques de pannes dans le temps sont, principalement, liés à des problèmes d'alimentation en combustible, de combustion dégradée, d'un mauvais tirage. L'appareil se démonte facilement, la durée de disponibilité des pièces détachées est longue et s'il existe un jour un indice de durabilité pour les générateurs, les chaudières bois auront assurément un très bon score.

A noter que, par rapport à un modèle bois bûches, les chaudières à granulés sont plus automatisées (c’est leur intérêt) et demandent, de ce fait, plus de contrôles : bougie d’allumage, moteur d’alimentation en granulés, ventilateur d’extraction des fumées ou encore sondes et capteurs.

Viessmann garantit le corps de chauffe de ses chaudières bois et à granulés sur le marché, respectivement, 7 ans et 10 ans. Les autres éléments sont garantis 2 ans.

Une installation de chauffage central très pérenne 

Conclusion ? La durée de vie moyenne d’une chaudière bois dépend de plusieurs facteurs tels que la qualité du combustible, les conditions d’utilisation, le bon dimensionnement, la régularité de l’entretien et, bien sûr, la valeur ajoutée et les services proposés par la marque. Si vous faites les bons choix, votre nouvelle chaudière vous accompagnera fidèlement pendant plusieurs décennies et sera, très certainement, encore opérationnelle en 2050 !