Comment installer et orienter mes panneaux solaires thermiques ?

La meilleure orientation pour l’installation de panneaux solaires thermiques est plein Sud. Toutefois, ils peuvent également être orientés à l’Ouest ou à l’Est.

L’énergie solaire est inépuisable, gratuite, non polluante et disponible quelle que soit la région où vous habitez. Découvrez les critères à prendre en compte lors de l’installation de vos panneaux solaires thermiques.

L’inclinaison des panneaux solaires

Toutes les maisons ne sont pas adaptées pour accueillir des panneaux solaires thermiques. Avec un chauffe-eau solaire individuel (CESI), les capteurs doivent être inclinés à 45° pour obtenir le meilleur rendement. Cela favorise les apports en hiver et évite les surchauffes en été.

Si vous utilisez l’énergie solaire pour chauffer votre eau et votre logement avec un système solaire combiné (SSC), l’inclinaison optimale est de 60°. Cela permet de capter le maximum de rayonnement solaire en hiver lorsque les besoins en chauffage sont les plus importants.

L’orientation des panneaux solaires

La meilleure orientation pour l’installation de panneaux solaires thermiques est plein Sud. Ils peuvent également être orientés à l’Ouest ou à l’Est.

Pour obtenir le meilleur rendement d’une installation solaire thermique, l’inclinaison des panneaux est également primordiale.

Ci-dessous une rosace solaire pour déterminer l’influence de l’orientation et de l’inclinaison sur le gisement solaire :

L’absence de masques solaires

Avant d'installer des panneaux solaires, il est également nécessaire d'effectuer un relevé des masques solaires afin d’évaluer tous les obstacles susceptibles de faire de l’ombre aux capteurs : bâtiment voisin, cheminée, arbres, mais aussi une colline plus lointaine par exemple.

Prévoir une surface suffisante

On estime les besoins en eau chaude sanitaire à 50 litres par personne et par jour. La surface de panneau solaire avec un CESI dépend du nombre de personnes dans le foyer et de l’ensoleillement plus ou moins important de votre région. On compte qu’il faut installer environ 1 m² de capteurs par personne.

Si vous installez un SSC, comptez environ 1 m² de capteurs pour 6 à 10 m² chauffés. Cela dépend de l’isolation de la maison et de sa localisation géographique.

À rendement égal, une surface de capteurs plus grande est nécessaire si le toit est mal orienté ou si la région est moins ensoleillée.

Bien dimensionner votre installation

Votre maison réunit tous les critères. Avant de vous lancer, veillez à bien dimensionner votre installation solaire en fonction de vos besoins et des caractéristiques de votre habitation. C’est la clé pour faire le maximum d’économies !

Le surdimensionnement de la surface des panneaux ou du volume du ballon d’eau chaude entraînerait une baisse de rendement de l’installation et une augmentation du risque de surchauffe.

Découvrez la technologie ThermProtect, développée et brevetée par Viessmann, pour éviter aux capteurs d’atteindre des températures trop élevées.

Des démarches administratives obligatoires

Pour un projet neuf, le permis de construire doit comporter l’équipement solaire.
Pour une maison existante, l’installation de capteurs solaires thermiques nécessite une autorisation d’urbanisme.

Enfin, n’oubliez pas également que les capteurs solaires non intégrés dans la toiture doivent être déclarés à votre compagnie d’assurance.

Le solaire thermique expliqué simplement