Qui est concerné par la conversion au gaz ?

Conversion de gaz dans le Nord de la France - Viessmann est prêt avec ses chaudières à condensation et répond à vos questions sur le sujet.

Changement de gaz : les chaudières Viessmann sont déjà prêtes

Conversion de gaz à venir dans trois départements du Nord de la France

Les départements du Nord (59), du Pas-de-Calais (62) et de la Somme (80) sont concernés par un changement de qualité de gaz naturel. Le gaz B ("bas" pouvoir calorifique, ou encore dénommé L pour "low" en anglais) actuellement distribué sur cette zone sera progressivement remplacé par du gaz H (“haut" ou "high" en anglais) au cours des prochaines années. Voici les informations détaillées concernant cette opération.

Pour l’heure, le Nord de la France est approvisionné principalement en gaz B en provenance des Pays-Bas (gisement de Groningue). Mais pour diverses raisons (épuisement progressif du gisement, perturbations dans le sous-sol…), les Pays-Bas devront réduire très fortement leur production de gaz d'ici 2030. En parallèle, une unification de la qualité de gaz et de son approvisionnement est prévue dans l’ensemble des États européens. C’est pourquoi toute une zone du nord de l’Europe, en France et en Allemagne, est concernée par ce changement de gaz.

La transition du gaz B vers le gaz H permettra d’uniformiser le territoire en matière de type de gaz utilisé.

Mais quelle est la différence entre les deux types de gaz ? Le gaz H provient des gisements de Mer du Nord, Russie et Algérie et il a un contenu énergétique beaucoup plus élevé que le gaz B qui provient principalement des Pays-Bas. En effet, à cause de sa teneur en azote moins élevée, le gaz H a un pouvoir calorifique plus élevé.

Tous les coûts liés à la distribution du gaz sont à la charge de l'exploitant du réseau, c’est à dire GrDF en France. Il devra par exemple changer le régulateur (détendeur) dans le coffret à l’extérieur de votre domicile, ou encore adapter votre chaudière (réglage de combustion, changement d’injecteurs…). En tant qu’exploitant du réseau, GrDF gère la mise en œuvre ainsi que le contrôle final des mesures de reconversion des appareils concernés par cette opération de changement de gaz.

Qui est concerné par la conversion au gaz ?

Le changement de gaz concerne le Nord de l’Europe, en particulier le Nord-Ouest de la République fédérale d'Allemagne depuis 2017 ainsi que nos trois département du Nord de la France (Nord, Pas-de-Calais et Somme) depuis fin 2017 avec les premiers recencements sur la commune de Doullens. Pour en savoir plus, consultez le calendrier complet.

Secteurs pilotes

Pour aider au passage du gaz B au gaz H, quatre secteurs pilotes ont été identifiés. Un planning prévisionnel des interventions physiques (permettant d’effectuer les nouveaux réglages et de changer concrètement de type de gaz) a ainsi été établi :

  • Doullens (80) : de juin à octobre 2018
  • Gravelines (59) : d’avril à juillet 2019
  • Grande Synthe (59) : de juillet à novembre 2019
  • Dunkerque (59) : d’avril à novembre 2020

Déploiement jusqu’en 2029

Le planning du projet :

  • Mars 2016 : Décret n° 2016-348 du 23 mars 2016 relatif au projet de conversion du réseau de gaz B
  • Juillet 2017 : Arrêté du 10 juillet 2017 fixant la liste des communes concernées par la phase pilote
  • 2016 - 2018  : Permitting & Construction des installations GRTgaz nécessaires au pilote
  • 2018 - 2020 : Conversion des secteurs pilotes
  • 2021 : Début de la phase de déploiement
  • 2029 : Fin du projet

Processus de basculement

Avant la conversion

Dans un premier temps, un inventaire complet est réalisé. C’est la phase dite de recensement. Les types d'appareils à gaz installés doivent être enregistrés. Les services publics, les fournisseurs d'énergie, les spécialistes du chauffage, les entreprises de transformation et, bien sûr, les fabricants des appareils travaillent main dans la main.

Au cours de la conversion

Le processus de basculement est assez simple. Après la conversion des composants correspondants (adaptation du coffret et de la chaudière) par les sociétés de services, les fournisseurs d'énergie convertissent le flux de gaz de B en H.

Selon la région et les produits concernés, la conversion des différents composants peut avoir lieu des mois avant la conversion réelle du gaz. Il n'est toutefois pas toujours possible de moderniser les chaudières et les appareils à gaz obsolètes. Il faudra alors tout simplement remplacer les appareils concernés par de nouveaux générateurs de chaleur.

Après le changement

Une fois la conversion terminée dans un domaine, le travail effectué est contrôlé de manière aléatoire. Une exigence décisive de l'Agence fédérale des réseaux est qu'au moins 10% des travaux doivent être réalisés par des entreprises indépendantes.

Foire aux questions (FAQ)

Tout utilisateur de gaz naturel est concerné !

C’est lors de la phase de recensement que vous aurez réponse à cette question, en fonction du type de chaudière. Chaque fabricant a transmis à GrDF des listes d’appareils au gaz avec leurs caractéristiques. C’est sur cette base d’information que s’effectue le recensement qui définira les produits concernés et les types de modifications.

Les utilisateurs de chaudières récentes à condensation gaz Viessmann sont déjà prêtes pour le changement de gaz, sans aucune intervention sur le générateur. Vous n'avez pas à vous soucier du changement de type de gaz. Il y a dix ans, Viessmann a commencé à équiper progressivement ses appareils du régulateur de combustion intelligent Lambda Pro Control. Il détecte les changements dans la composition du gaz et les compense automatiquement.

Chez Viessmann, fabricant allemand soucieux de l’environnement, les brûleurs gaz sont également déjà prêts pour les inévitables modifications futures avec l’injection de biogaz dans le réseau.

C'est aussi simple que les lettres sont courtes : L signifie "Low" (faible pouvoir calorifique) et H signifie "High" (pouvoir calorifique élevé). Traduit, cela signifie que le nouveau gaz H peut chauffer plus efficacement.

Le gaz, c'est du gaz, n'est-ce pas ? Malheureusement, ce n'est pas si simple. En raison des propriétés différentes, certains appareils ne peuvent pas traiter le nouveau gaz, c'est pourquoi les composants doivent être remplacés.

C'est complètement différent d'une région à l'autre et nous ne pouvons pas y répondre de manière générale. Toutefois, votre fournisseur d'énergie peut vous fournir des informations plus précises.

Trois cas se présentent : 

  • La chaudière est déjà prête. Vous n’avez rien à payer
  • La chaudière doit subir un remplacement de pièces et/ou un réglage du brûleur. Vous n’avez également rien à payer
  • La chaudière n’est pas adaptée au nouveau gaz H. Vous devrez donc changer de chaudière, ce pour quoi un installateur qualifié du réseau Proactif Viessmann pourra vous conseiller au mieux et vous accompagner dans votre démarche

A une date fixée par le fournisseur de gaz, l'injection du type de gaz est modifiée. Toutes les transformations nécessaires doivent être effectuées au préalable.

En tant que consommateur, vous n'avez qu'à respecter toutes les lettres, notes et délais que vous recevez du fournisseur d'énergie ou de l'entreprise de transformation.

Elle n’aura cependant aucun impact sur les factures, a priori, puisque celles-ci comptabilisent l’énergie calorifique consommée et non la quantité de gaz utilisée.  En revanche, le remplacement de votre vieille chaudière, énergivore et polluante, vous apportera un confort accru avec de réelles économies d’énergie.

Selon l'état d'avancement du processus de conversion, votre fournisseur d'énergie ou une entreprise de services qui effectue les conversions vous contactera et vous informera de tout.

Conversion de gaz du gaz B en gaz H : aucun problème pour les chaudières à condensation Viessmann

Modernisez votre chaudière à gaz dès maintenant - cela en vaut la peine ! Grâce au régulateur de combustion intelligent Lambda Pro Control, les chaudières à condensation Viessmann s'adaptent automatiquement à la qualité du gaz.

  • Performances et efficacité constantes avec des qualités de gaz fluctuantes (biogaz bientôt) grâce à la détection automatique de chaque type de gaz utilisé
  • Réduction des frais de chauffage grâce à une consommation de combustible toujours faible
  • Faibles émissions polluantes à long terme
  • Garantie de 5 ans sur la connectivité via l'application ViCare