Les avantages de la pompe à chaleur

Silencieux, sûr et économique. Pour de nombreuses personnes, la pompe à chaleur reste le système de chauffage optimal, car elle utilise la chaleur environnante disponible et gratuite, ce qui la rend utilisable pour le chauffage et l'eau chaude. De plus, l'achat d'une pompe à chaleur bénéficie actuellement d’aides financières attrayantes. En principe, les avantages d'une pompe à chaleur peuvent être divisés en trois domaines : économiques, environnementaux et politiques.
 

Avantages économiques

Il y a quelques années, le chauffage à l'électricité n’était pas considéré comme économique et écologique, puisque l’essentiel de la production de chaleur se faisait par du chauffage électrique direct à faible efficacité. Aujourd’hui, grâce à la pompe à chaleur, le chauffage électrique devient pour ce générateur précis, synonyme d’économies et de performances. L'une des principales raisons en est la valorisation des sources de chaleur issues de la nature. Contrairement aux énergies fossiles comme le gaz naturel et le pétrole, ces sources comme l’air, le sol ou les nappes phréatiques, ne sont soumises à aucune fluctuation économique ou politique. Et elles sont disponibles en quantité et gratuitement.

Fiabilité opérationnelle élevée et valorisation de la propriété

Ce qui plaide également en faveur de l'achat d'une pompe à chaleur, c'est sa grande fiabilité de fonctionnement. De même, la plupart des pompes à chaleur Viessmann sont capables de rafraîchir le logement pendant les mois chauds grâce à la fonction "Refroidissement actif et passif".D'autres avantages économiques d'une pompe à chaleur sont :

  • pas de frais d’entretien de la cheminée ni de ramonage
  • augmentation de la valeur du bien immobilier en cas de revente
  • certification NF PAC et conformité à toutes les exigences réglementaires pour les bâtiments neufs et les bâtiments anciens rénovés.
L'illustration des arbres verts dans la forêt symbolise les avantages écologiques de la pompe à chaleur.

Avantages écologiques

L'efficacité économique joue un rôle très important lors de l'achat d'un système de chauffage. Avec la prise de conscience croissante de l'environnement, la protection du climat est également de plus en plus importante. Investir aujourd'hui dans une pompe à chaleur, c'est aussi contribuer de manière significative à la réduction des émissions nocives de CO.

La pompe à chaleur utilise de l'énergie régénérative pour le chauffage et ne nécessite qu'une petite partie d'énergie électrique, ce qui signifie aussi un recours extrêmement limité aux combustibles fossiles. L'empreinte carbone de l'électricité utilisée pour le chauffage est ainsi nettement inférieure à celle d'autres systèmes de chauffage utilisant des combustibles fossiles. Demain, avec une production d’électricité “verte” en quantité suffisante, les pompes à chaleur de nouvelle génération seront complètement “écologiques”.

Marché de l'électricité, de la chaleur et des transports : intégration sectorielle

Le défi énergétique d’aujourd’hui a pour objectif de satisfaire les besoins énergétiques d'ici 2050 principalement grâce aux énergies renouvelables. Ce projet est initié par tous les gouvernements en Europe à la suite des différentes conférences sur le climat. Du point de vue de nombreux experts, une des stratégies qui permettrait d'atteindre cet objectif est la fusion du marché de l'électricité, de la chaleur et des transports, également connue sous le nom d’intégration sectorielle.

Avec une part croissante d'électricité verte dans le mix énergétique et un rendement élevé, la pompe à chaleur a un rôle majeur à jouer dans ce cadre.  Plus respectueuse de l’environnement que les technologies de chauffage basées sur l’énergie fossile, elle assure de la même manière un approvisionnement en chaleur renouvelable durablement tout au long de l'année. En théorie, elle est capable d’absorber l'électricité excédentaire des systèmes éoliens et photovoltaïques afin d'assurer la stabilité du réseau. Pour beaucoup d'experts, la pompe à chaleur est donc la technologie parfaite pour l’intégration sectorielle.