Tout savoir sur la nouvelle étiquette énergétique


Vous avez déjà l’habitude de voir les étiquettes énergétiques sur les produits électroménagers ; ces indications vous permettront de comparer les produits pour choisir en toute tranquillité.

Les 2 directives européennes sur l’Ecoconception et sur l’étiquetage énergétique pour les équipements de chauffage et d’eau chaude sanitaire entreront en vigueur le 26 septembre 2015.


Qu'est ce que la directive ErP ? (Energy related Products)

La directive ErP définit les critères minimums de rendement énergétique et les limites maximales d’émissions polluantes et acoustiques.Elle concerne les générateurs d’une puissance jusqu’à 400 kW.Exception : certaines chaudières gaz sur des conduits collectifs (VMC gaz par exemple).Conséquence, les produits au rendement saisonnier inférieur à 86 % seront supprimés du marché.

Qu'est ce que la directive ELD ?

La directive ELD définit les méthodes de calcul et la forme des étiquettes énergétiques. L’étiquetage énergétique est applicable sur tous les produits générateurs (chaudières, pompes à chaleur...) jusqu’à 70 kW et jusqu’à 500 litres pour la préparation d’eau chaude sanitaire.

L’étiquette énergétique uniformisée

L’uniformisation au plan européen de l’étiquette énergétique des générateurs de chaleur, préparateurs d’eau chaude sanitaire et ballons offre une plus grande transparence en matière de consommation d’énergie.

Date d’application : 26 septembre 2015

Pour satisfaire aux dispositions des Directives européennes, votre professionnel du chauffage devra indiquer la classification énergétique sur tous ses devis et vous fournir l'étiquette à la livraison et pose du matériel.

Tous les produits mis sur le marché avant cette date pourront être vendus, installés et mis en service sans étiquette énergétique.
Une installation de chauffage est généralement constituée de plusieurs composants liés à l’énergie. Dès que l’installation est configurée, une étiquette de produits combinés vient s’ajouter aux étiquettes de chacun des composants. Elle caractérise l’installation dans son ensemble. Il est tout à fait possible que l’étiquette d’un système indique une classe d’efficacité supérieure à celles des composants pris isolément. Ainsi, l’adjonction d’une installation solaire thermique à une chaudière fioul/gaz peut se traduire par une classe d’efficacité supérieure.

Les obligations des professionnels du chauffage

Viessmann garantit que l’ensemble des produits de ses gammes répond au moins aux exigences minimales.
Les professionnels du chauffage, les installateurs ont eux aussi leurs obligations :
- Les chaudières fioul/gaz, unités de cogénération, pompes à chaleur, préparateurs d’eau chaude sanitaire et ballons seront livrés accompagnés de l’étiquette produit et de la feuille de calcul correspondantes.

- Pour les systèmes constitués d’au moins deux composants, par exemple d’une chaudière et d’une régulation, votre installateur devra calculer la classe d’efficacité énergétique du système de chauffage grâce à l'outil de calcul mis à sa disposition par Viessmann.

Mesure de l’efficacité énergétique saisonnière :

le rendement saisonnierLorsque l’on caractérise les performances d’une chaudière, il faut distinguer le rendement nominal ou utile du rendement global saisonnier sur toute la saison de chauffe.Le rendement saisonnier intègre tous les éléments du système, tels le rendement en régime permanent de la chaudière, les perturbations de son fonctionnement liées aux phases de démarrage, de ralenti ou d‘arrêt ainsi que l’ensemble des pertes.Autrement dit, il indique le rendement réel moyen de l’appareil dans diverses conditions et régimes d‘opération.