La pompe à chaleur : un principe simple, une action efficace

Le fonctionnement d'une pompe à chaleur est comparable à celui d'un réfrigérateur, si ce n'est qu'il est inversé.

Dans un réfrigérateur, la chaleur est évacuée de l'intérieur vers l'extérieur : une pompe à chaleur fonctionne de façon inverse. La chaleur issue de l'air ou de la terre est acheminée par le système de chauffage dans la pièce d'habitation. Afin d'augmenter la température, la vapeur d'un réfrigérant est comprimée pour être suffisamment élevée et ainsi créer du chauffage et de l'eau chaude sanitaire. La Vitocal 350-G atteint une température de 72 °C, la Vitocal 300-A et la Vitocal 350-A une température de 65 °C. Ces pompes à chaleur conviennent à la rénovation en atteignant une température de retour assez élevée pour le chauffage par radiateurs.
 

Grafik Waermepumpen

Une efficacité élevée grâce au compresseur Scroll

Le processus de compression est déterminant pour le bon fonctionnement d'une pompe à chaleur. Viessmann utilise pour cela le compresseur Compliant Scroll. Il se caractérise par un fonctionnement silencieux, sans vibration, sans entretien et extrêmement durable.

Par exemple, la chaleur est extraite de l'air ambiant et sert à comprimer un réfrigérant qui bout à faible température. Le gaz alors produit est comprimé par le compresseur Scroll et ainsi réchauffé. Le gaz chauffé transmet la chaleur du condenseur à l'eau de chauffage ou sert à la production d'eau chaude sanitaire, puis se condense à nouveau. Enfin, le réfrigérant encore sous pression est stabilisé dans une vanne de détente.

 


Utilisation d’une pompe à chaleur avec différentes sources d’énergie

La source de chaleur optimale dépend des conditions climatiques locales et du besoin de l’habitation. Les pompes à chaleur Viessmann peuvent utiliser différentes sources d’énergie :

  • L'air – une disponibilité pratiquement illimitée, des coûts d'investissement minimum
  • La terre – via un capteur, une sonde géothermique ou un accumulateur de glace : efficacité élevée
  • L’eau – efficacité particulièrement élevée, avec une qualité de l'eau à préserver
  • La chaleur résiduelle – en fonction de la disponibilité, de la quantité et du niveau de température de la chaleur résiduelle
     
wp_erdreich_kollektor.jpg

La chaleur issue de la terre (capteurs)

[1] Pompe à chaleur Vitocal
[2] Ballon d'eau chaude
[3] Réservoir tampon d'eau primaire

wp_erdreich_sonde.jpg

La chaleur issue de la terre (Sonde)

[1] Pompe à chaleur Vitocal
[2] Ballon d'eau chaude
[3] Réservoir tampon d'eau primaire

wp_eisspeicher.jpg

Chaleur issue de la terre, de l'air et du soleil (accumulateur à glace)

[1] Pompe à chaleur Vitocal
[2] Accumulateur à glace
[3] Absorbeur sollaire

wp_luft.jpg

La chaleur issue de l'air

[1] Pompe à chaleur Vitocal
[2] Ballon d'eau chaude
[3] Réservoir tampon d'eau primaire

wp_grundwasser.jpg

La chaleur issue de la nappe phréatique

[1] Pompe à chaleur Vitocal
[2] Ballon d'eau chaude
[3] Réservoir tampon d'eau primaire

Le coefficient de performance comme valeur caractéristique

Le COP (COefficient de Performance) représente la relation entre l’émission de chaleur et la puissance absorbée. Le coefficient de performance annuel est la moyenne de tous les COP enregistrés au cours d’une année.

Le coefficient de performance permet de comparer les pompes à chaleur en termes d'efficacité. Le COP ne s'applique toutefois que sous des conditions précises.

Pour planifier une installation de pompe à chaleur il importe de prendre en considération son fonctionnement tout au long de l’année. La quantité de chaleur dégagée pendant l'année est mise en rapport avec la puissance électrique absorbée par la pompe à chaleur.